Fiche produit SEO : anatomie, optimisation, rédaction

fiche produit seo
Table des matières

De nombreuses personnes pensent que les visiteurs arrivent par la page d’accueil ou une page de catégorie, puis descendent jusqu’à une page de produit. Cette idée est fausse et c’est une occasion manquée.

Les pages produits reçoivent souvent beaucoup de trafic organique de la part de visiteurs qui ont déjà leur carte de crédit à portée de main. Si elles ne sont pas au centre de votre stratégie, vous passez clairement à côté d’une opportunité.

Dans ce guide (assez long désolé !) nous passerons en revue tous les éléments importants pour avoir des fiches produits performantes en SEO. Bonus : elle vont plaire également à vos clients 🙂

Pourquoi l’optimisation des pages produits est délicate

En matière de référencement, vous ne pouvez pas vous contenter de considérer les pages produits de manière isolée, car les moteurs de recherche ne considèrent pas non plus votre boutique de cette manière. Les pages s’influencent mutuellement (positivement et négativement), vous devez donc regarder au-delà des pages produits.

Les moteurs de recherche évaluent les sites de façon globale et non uniquement page par page : il faudra donc optimiser vos fiches produits en accord avec le reste de vos pages, comme les catégorie ou votre blog. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel à une agence SEO spécialisée en E-commerce comme Slashr 🙂

En plus des optimisations sur les pages elles-mêmes, nous verrons également :

  • Cannibalisation entre catégories et produits
  • Variantes de produits très similaires
  • Produits disponibles dans plusieurs catégories
  • Produits abandonnés ou périmés

Les étapes pour optimiser ses pages produits

D’accord, mettons les mains dans le cambouis et commençons à passer en revue toutes les meilleures pratiques pour optimiser vos pages produits :

Aligner les noms de produits sur votre stratégie de mots-clés

L’alignement des noms de produits sur les requêtes de recherche que vous ciblez est très utile. Incluez le nom de la marque, le nom du produit, le numéro de modèle et les attributs utiles du produit tels que la couleur, la taille et même le numéro d’identification du produit (SKU) si cela a du sens.

Commençons par la base, à sa voir l’alignement des noms de votre produits avec les requêtes recherchées par les internautes. Pour cela, on inclue généralement la marque, le nom du produit, le numéro de modèle et les attributs utiles du produit tels que la couleur, la taille et même le numéro d’identification du produit (SKU) ou MSN (numéro de série du fabricant), si cela est utile dans votre secteur

Supposons que vous dirigiez un magasin de commerce électronique appelé « Into The Wild » qui vend des sacs à dos, et que vous souhaitiez vous classer pour osprey kyte 46 pack women. Pour commencer, vous devrez inclure ces mots-clés dans le nom de votre produit, les méta-informations et l’URL. Nous aborderons les méta-informations et l’URL en détail ci-dessous, mais concentrons-nous d’abord sur le nom du produit.

Prenons comme exemple un magasin de sport qui vend des chaussures de running, et plus particulièrement le produit « Nike Pegasus 40 » :

nike pegasus exemple page produit

Le nom de cette fiche produit est bien le nom du produit, à savoir « Nike Pegasus 40 » et non « chassure de running homme » par exemple.

Les pages de produits ne doivent pas entrer en concurrence avec vos catégories. Chaque produit doit être optimisé pour se positionner sur le nom du produit et non sur les requêtes liées à la catégorie et à la marque.

Pour illustrer cela, supposons que nous ayons la structure de catégorisation suivante :

PageType de produits listésOptimisation pour
Chaussures de runningChaussures de running hommeRequêtes autour des chaussures de running, peu importe la marque
Chaussures de running NikeChaussures de running homme NikeRequêtes autour des chaussures de running, uniquement de la marque Nike
Chaussures de running Nike PegasusChaussures de running Nike PegasusRequêtes autour des chaussures de running, uniquement de la marque Nike et de la gamme Pegasus
Nike Pegasus 40 HommeLe produit en détailRequêtes autour du modèle Nike Pegasus 40 Homme spécifiquement

Nous nous référerons à cette structure tout au long de l’article.

Anatomie d’une fiche produit optimisée en SEO

Voici une infographie d’Ahrefs qui reprend l’anatomie d’une fiche produit SEO :

anatomie fiche produit seo

Un contenu visible par les robots des moteurs de recherche

Avoir du contenu c’est bien et c’est encore mieux s’il est visible par les robots des moteurs de recherche qui vont indexer et classer vos fiches produits.

Tous les éléments de votre page doivent être visibles sans avoir recourt à du Javascript.

Comment le détecter rapidement ? Vous devez retrouver tous le contenu, lien etc dans le code source de votre page.

Voir aussi :   Catégorie SEO : Guide complet d'optimisation pour votre e-commerce
Exemple fiche produit javascript seo
Ici, le H1 de la fiche produit est bien dans le Raw : il n’est pas géré en Javascript : tout est bon

L’extension View Rendered Source permet de classer ce qui est affiché via du JS et ce qui ne l’est pas. Dans notre cas, on souhaite que tout le contenu soit affiché dans la colonne la plus à gauche (HTML RAW).

Des URL de produits descriptifs et cohérents

L’URL en tant que telle a très peu d’impact sur votre positionnement SEO. Le plus important, c’est de garder une structure compréhensible.

Une bonne structure d’URL est descriptive, facile à lire, cohérente, brève et en minuscules.

Dans le cas de la page Nike Pegasus 40 Homme, on pourrait partir sur /nike-pegasus-40-homme.

On peut également y rajouter la couleur, ou un ID produit.

Balise title

La balise title (title dans le code) est une des plus importantes en référencement car les robots des moteurs de recherche se basent beaucoup dessus pour identifier le contenu d’une page.

Un bon titre est :

  • facile à lire
  • contient des mots-clés importants au début
  • est unique
  • a une longueur comprise entre 285 et 575 pixels
  • (respectivement 30 et 60 caractères).

Nous vous conseillons de générer les balises titres de vos produits automatiquement en reprenant le nom du produit.

Par exemple : nom du produit, sexe, nom du site

Ce qui donnerait : Nike Pegasus 40 Homme – Nike.com

Meta description

La meta description n’a pas d’impact direct sur votre référencement naturel. Elle ne sert qu’à augmenter le taux de clic sur vos résultats. Il est également conseillé de générer des meta descriptions de façon automatique en reprenant les variables de votre fiche produit.

Voici celle de Nike : « Chaussure de running sur route Nike Pegasus 40 pour homme, à retrouver sur Nike.com. Livraison et retours gratuits. »

On retrouve donc le nom du produit, le sexe, et un message de réassurance.

La structure Hn

Les titres aident les visiteurs et les moteurs de recherche à voir rapidement de quoi traite une page et comment elle est structurée.

En H1, utilisez le nom du produit.

Balisez ensuite le reste de votre page en fonction des différents éléments de votre page.

Dans notre exemple, cela donnerait :

H1 :
Nike Pegasus 40 pour homme

H2 :
Description
Caractéristiques techniques
Les avis sur la Nike Pegasus 40 pour homme
Questions et réponses
Produits associés
Complétez le look
Inspirez-vous

Inclure les attributs du produit (et faire des liens)

L’inclusion des attributs du produit vous aide à vous classer pour les requêtes concernant le produit. Incluez le nom de la marque, le nom de la série, le nom du modèle et le SKU.

Faites des liens vers ces attributs de produit est également un excellent moyen de renforcer votre structure de liens internes.

Voici quelques exemples pour vous aider à démarrer :

  • Liez le nom de la marque à la page de présentation de la marque. Exemple : la catégorie Nike
  • Liez la série à la page de présentation de la série de produits. Exemple : votre page « Chaussures Nike Pegasus »
  • Liez la page sexe+catégorie. Exemple : Chaussure de running Nike pour homme
  • Liez la couleur. Exemple : Chaussure de running Nike blanche

Le but est de faire des liens vers toutes les pages proches possibles dont le produit qui contiennent notre produit. Attention à bien prendre en compte que le fil d’Ariane fait déjà des liens vers les catégories mères (nous allons voir cela en détail juste après).

Rédiger des descriptions de produits attrayantes

De solides descriptions de produits convainquent les visiteurs d’acheter chez vous. Rendez-les personnelles et attrayantes, expliquez les avantages et les caractéristiques du produit, mais n’écrivez pas une dissertation, cela n’intéresse personne.

C’est également ici que vous pouvez incorporer des requêtes étroitement liées et peu concurrentielles pour lesquelles vous souhaitez vous classer. Mais là encore, n’en faites pas trop.

Voici la description du produit sur Nike, qui est très complète :

exemple de description seo optimisée sur nike

Utilisez le plus de détails et de caractéristiques possibles afin d’avoir des descriptions différentes pour vos produits. Dans notre exemple, Nike utilise bien tous les détails (maintien, amorti, réactivité). et les plus values du produit pour construire sa description.

Chez Decathlon, on retrouve une vidéo ainsi que l’histoire de la conception, qui permet de rajouter des détails techniques intéressants en plus de démontrer son expertise :

description produit seo decathlon

Inclure des images de haute qualité

Les images sont ultra importantes que ce soit pour le SEO ou pour la conversion.

Vous devez avoir à la fois des photos détaillées du produit ainsi que des photos dans leur contexte. Si vous avez des vidéos, c’est encore mieux !

N’oubliez pas que les photos aussi se positionnent sur Google image !

Par exemple, sur Nike :

exemple image fiche produit seo

Les meilleures pratiques :

  • Inclure les noms de produits dans les noms de fichiers et les attributs alt des images.
  • Servez les images dans le bon format – il est préférable de servir les images de produits sous forme de fichiers JPG ou dans le nouveau format populaire WebP.
  • Servir les images à la bonne taille.
  • Compressez les images pour réduire la taille du fichier.
  • Incluez les images dans un sitemap XML.
  • Les images doivent se charger rapidement et ne doivent pas impacter les perfs web (nous en reparlerons)
Voir aussi :   Google shopping SEO : Comment optimiser son flux merchant center ?

Inclure un fil d’Ariane

Une bonne navigation en fil d’Ariane fonctionne bien à la fois pour les visiteurs et les moteurs de recherche. Les utilisateurs peuvent rapidement comprendre la hiérarchie du magasin et passer à une page de catégorie à l’aide du fil d’Ariane, qui ajoute également des liens internes pertinents pour les moteurs de recherche.

Important : veillez à baliser vos fils d’Ariane à l’aide de Schema afin de clarifier davantage la nature des fils d’Ariane et la manière dont ils doivent être interprétés par les machines.

Mettez en avant les produits « Vous aimeriez peut-être aussi ».

Du point de vue du référencement, il est très utile d’inclure des produits connexes : ces liens renforcent votre structure de liens internes et améliorent les performances des autres produits en matière de référencement. Lorsque ces produits renvoient à leur tour un lien, ils « renvoient la balle » en matière de référencement.

Nous recommandons deux blocs : un premier qui fait des liens vers les produits de la même catégorie, et un deuxième qui fait des liens vers de produits qui complètent l’achat.

Nike le fait très bien :

produits associes seo fiche produit

Appliquer Product Schema avec les avis

Comme nous l’avons noté dans l’introduction, la bataille pour le clic dans les résultats de recherche devient de plus en plus féroce. Les entreprises de commerce électronique doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour se démarquer.

données structurées product seo

Vérifiez toujours que votre balisage Schema est correct avant de le mettre en production. Vous pouvez le faire en utilisant le test de résultat riche de Google.

Inclure une section FAQ ou questions-réponses (et la baliser avec Schema)

Si vous voulez aller jusqu’au bout, vous pouvez même inclure des FAQ sur les produits que vous vendez. Vous connaissez bien vos clients et vous savez donc quels types de questions ils se posent. Couvrir ces questions permet d’obtenir un contenu plus intéressant et plus utile, tout en réduisant les questions d’assistance.

Si vous disposez d’une communauté active, vous pouvez également inclure une section de questions et réponses modérées sur les pages de vos produits. De cette façon, les visiteurs peuvent répondre à des questions et vous serez probablement classé pour d’autres requêtes recherchées par les visiteurs.

Voici un exemple sur le site Decathlon, où les questions des internautes sont utilisées pour construire les FAQ :

Faq produit

Quelle que soit votre décision, veillez à tout baliser avec Schema. Dans le cas des FAQ, utilisez la propriété FAQPage . Pour les questions-réponses, utilisez la propriété Q&APage . Cela vous aidera à vous démarquer encore plus !

Contenus UGC : inspirez vos clients

Utilisez au maximum le contenu créé par vos internautes pour inspirer et rassurer vos clients.

Par exemple, dans le secteur de la mode, des photos des internautes qui portent le produit permet de rassurer sur la coupe, la couleur et de pousser à l’achat.

Exemple sur Zalando, où un bloc met en avant les internautes avec le produit :

inspiration contenu ugc seo fiche produit

Inclure les fiches produits dans le sitemap XML

Que vous publiiez de nouveaux produits ou que vous mettiez à jour des produits existants, vous souhaitez que Google les explore et les (ré)indexe dès que possible. C’est là que les sitemaps XML entrent en jeu.

Créez des sitemaps XML distincts pour les différents types de contenu. Par exemple, créez-en un pour les pages de catégories, les pages de produits, les fabricants, les pages de support et les articles de blog. Si vous avez soumis vos sitemaps XML dans Google Search Console, vous pourrez ainsi facilement suivre la manière dont Google indexe votre processus d’indexation. Veillez à n’inclure que les pages indexables qui renvoient le statut HTTP 200 OK et limitez le nombre d’URL par sitemap XML à 50 000.

Ne laissez pas des variantes de produits quasi identiques se cannibaliser les unes les autres

Un exemple un peu extrême permet d’expliquer pourquoi les variantes de produits peuvent être problématiques. Prenons l’exemple de ces chaussures de sport disponibles dans tous les styles et toutes les tailles :

Il y a 17 tailles et 10 styles, ce qui donne 170 variantes de produits. La création de pages de produits distinctes pour chaque variante entraîne la création d’un grand nombre de contenus dupliqués. Une affaire délicate !

Voir aussi :   Synergies SEO SEA : quelles sont-elle?

Par exemple chez Nike :

gestion des variants sur fiche produit seo

Hormis la couleur, toutes les autres propriétés du produit sont identiques. Devriez-vous créer des pages produit indexables pour chaque couleur ?

Deux facteurs influencent votre décision :

  • L’existence d’une demande de recherche
  • Si vous disposez des ressources nécessaires pour rédiger des descriptions de produits uniques.

Même si vous répondez « oui » à ces deux questions, vous devez tout de même évaluer cet investissement.

Si la demande de recherche est si faible que vous n’obtiendrez pas un retour sur investissement positif en écrivant des pages uniques avec des descriptions uniques pour chaque couleur, vous devez alors choisir une variante principale et canoniser les autres variantes vers elle, afin d’éviter que ces pages ne se battent entre elles dans les classements – ce que nous appelons la cannibalisation des mots-clés.

Utilisez une balise canonical si les pages de produits uniques n’ont pas de sens

Supposons que le sac à dos rouge soit la variante principale dans cet exemple : assurez-vous qu’il dispose d’une URL canonique autoréférente (la balise canonical pointe vers l’URL de la fiche produit en question), indiquant aux moteurs de recherche qu’il s’agit de la version canonique et qu’elle doit être indexée. Les variantes bleue et verte ont alors une URL canonique pointant vers la variante rouge.

Cette configuration communique clairement vos préférences en matière d’indexation et fonctionne bien pour les visiteurs, qui peuvent par exemple partager et mettre en signet la variante qu’ils consultent.

Vous vous demandez peut-être ce qui se passe si vous ne créez pas d’URL canonique, mais simplement trois pages de produits presque identiques et indexables. Dans ce cas, Google peut décider de canonicaliser les variantes de produits elles-mêmes, ce qui sera signalé dans le rapport Couverture de l’index de Google Search Console sous la rubrique Duplicate, Google a choisi un statut canonique différent de celui de l’utilisateur.

Toutefois, si vous pensez que vous obtiendrez un retour sur investissement positif en créant des pages de produits distinctes et indexables pour chaque couleur, parce que la demande de recherche est suffisante, alors n’hésitez pas. Mais veillez à inclure des numéros SKU/GTIN uniques, à rédiger des descriptions de produits uniques et à afficher des images spécifiques à la variante du produit !

Les produits indisponibles

Les produits indisponibles peuvent également être optimisés ! Ces pages peuvent encore recevoir du trafic et se positionner, il y a alors quelques recommandations à mettre en place pour en tirer le maximum de valeur.

Lorsque nous parlons de « valeur », nous entendons par là qu’elles…

  • qu’elles reçoivent encore du trafic (organique)
  • ont des liens d’autres sites web (backlinks)

Si vous pensez qu’un produit sera à nouveau en stock plus tard, gardez-le en ligne :

  • le conserver dans le sitemap XML et dans la recherche sur site
  • apposez la mention « en rupture de stock » ou une mention similaire sur l’image du produit
  • masquer le prix du produit et empêcher les visiteurs de l’ajouter au panier
  • Montrer d’autres produits susceptibles de répondre aux besoins du visiteur.
  • Supprimer la propriété Offer de la balise Product Schema pour éviter les pénalités Schema.
  • Informer les visiteurs que le produit sera à nouveau disponible ou leur proposer un moyen d’être avertis lorsque le produit sera à nouveau en stock.
  • interrompre toutes les campagnes PPC actives qui dirigent les clients vers la page du produit.

Si vous ne vous attendez pas à ce que les produits reviennent en stock et qu’ils n’ont pas de valeur, il est prudent de renvoyer un état HTTP 410.

Mais s’ils ont de la valeur, adoptez l’une des approches suivantes :

  • Maintenir chaque produit en ligne tant que la demande de recherche est élevée et présenter des produits alternatifs. Nous vous recommandons de supprimer les liens internes qui y mènent, de retirer le produit du sitemap XML et de la recherche sur site, et d’appliquer la directive robots noindex.
  • Réutilisez ces URL pour d’autres produits très similaires.
  • Mettez en place des redirections 301 vers les produits alternatifs les plus pertinents.

Ne laissez pas les pages de produits devenir orphelines

Avec un large inventaire de produits en constante évolution, il est facile de perdre de vue les produits. Certaines pages de produits peuvent devenir des pages orphelines lorsque leur catégorie parent est supprimée.

Les pages orphelines sont les pages qui ne reçoivent aucun lien dans la structure de votre site. Généralement, on les détecte car elles sont encore présentes dans le sitemap XML. Soyez donc vigilant lorsque vous supprimez des catégories ! Tous vos produits doivent au moins avoir une catégorie qui reçoit un ou plusieurs liens.

Il est déjà difficile d’obtenir un bon classement de vos pages de produits avec des liens internes, alors soyez vigilant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *