SEO E-commerce : les meilleures pratiques pour bien référencer votre site web

optimiser sa boutique e-commerce en seo
Table des matières

Le SEO reste une des sources de revenue la plus fiable pour un site e-commerce : il génère environ 33% du trafic en moyenne pour une boutique en ligne. Dans ce guide, nous allons passer en revue tous les éléments à prendre en compte et à optimiser pour performer en référencement naturel avec son e-commerce.

Ce guide sera séparé en 3 parties, qui suivront les 3 piliers du SEO : contenu, technique et autorité. Commençons par la partie contenu.

Construire sa stratégie de mots-clés

Comme vous le savez sûrement, les recherches des internautes sont appelées « requêtes ». Il est possible d’avoir accès à ces requêtes via de nombreux outils comme le keyword planner de Google, Semrush ou encore Ahrefs.

Typologie de mots-clés

Il existe plusieurs typologie de mots-clés :

  • Informationnels : Tous les mots-clés dont l’intention est la demande d’un conseil ou la recherche d’information. Exemple : « comment courir un marathon ? » ou « comment créer un site internet? »
  • Transactionnels : L’utilisateur cherche à réaliser une transaction : il est prêt à acheter. Exemple : « acheter iphone 15 », « prix prestation seo » ou encore « pneu pas cher ». Attention, il ne faut pas forcément le terme « acheter » pour que le mot-clé soit transactionnel.
  • Navigationels : L’utilisateur cherche à naviguer sur un site en particulier. Exemple « Facebook », « Slashr » etc…
  • Décisionnels : Tous les mots-clés dont l’intention est entre le transactionnel et l’informationnel. L’utilisateur cherche du contenu d’aide à la décision dans le but d’acheter. Exemple : « meilleur pc portable », « comparatif chaussure de running » ou encore « comment choisir casque audio ».

Comprendre ces différentes entre les mots-clés est très important car on ne peut pas se positionner sur tous les mots-clés avec n’importe quel type de page. C’est ici qu’on va parler d’intention de recherche et de typologie de SERP.

Typologie de SERP

La SERP (search engine result page, la page de résultat de recherche) diffère aussi en fonction de la typologie du mot-clé.

Google est parfaitement capable de comprendre l’intention derrière chaque requête. Ainsi, pour une requête transactionnelle, il va afficher des site e-commerce : des catégories ou des produits.

Pour une requête informationnelle, il va plutôt afficher des blogs et des médias.

Il faut donc faire très attention lorsque l’on construit sa stratégie : il faut attacher la bonne typologie de page au bon mot-clé. Il ne sera pas possible de se positionner avec une fiche produit si la requête est informationnelle.

Voyons cela avec des exemples.

Imaginons que nous avons une boutique de chaussures de sport.

semrush mot-clé ecommerce

Je souhaite cibler la requête « chaussure de running homme », recherchée environ 6600x par mois.

Pour déterminer la typologie de la SERP, je tape le mot-clé dans google et je regarde la nature des pages qui se positionnent :

serp ecommerce transactionnelle

Je vois que Google ne positionne que des catégories, cela veut dire que l’intention est transactionnelle et qu’il faudra rattacher ce mot-clé à une catégorie dans ma stratégie. Pas question ici de cibler ce mot-clé avec un article de blog : l’intention de recherche ne correspond pas.

Autre exemple, « comment choisir ses chaussures de running », recherché 320x par mois environ.

Même exercice, je regarde sur google quels pages se positionnent sur cette requête :

serp informationnelle

Il n’y a que des articles de blog, il faudra donc que je rattache ce mot-clé à un article de blog et non à une catégorie / un produit dans ma stratégie.

Recherche de mots-clés

Maintenant que l’on a bien compris le concept de typologie de mots-clés, commençons notre recherche de mots-clés.

Notre but ici, c’est de relier les requêtes des internautes avec nos produits, afin de créer une arborescence de site web qui soit cohérente pour les internautes tout en étant performante pour le SEO.

Ce que je vous conseille, c’est de passer un long moment sur les outils de recherche de mots-clés afin d’exporter tous les mots-clés de votre secteur. Pour aller plus vite, vous pouvez également exporter les mots-clés de vos concurrents, puis de tout dédoublonner pour avoir une liste unique de mots-clés. Vous allez rapidement vous rendre compte qu’il y a des mots-clés courts et d’autres beaucoup plus long.

On peut distinguer ces mots-clés en 3 catégories :

seo longue traine moyenne traine courte traine comparaison
  • Les mots-clés de courte traine, génériques : Ce sont les mots-clés les plus recherchés mais aussi les plus concurrentiels. Exemple « chaussure », « basket »
  • Les mots-clés de moyenne traine : Ce sont les mots-clés qui se trouvent entre les deux. Exemple « chaussure de running »
  • Les mots-clés de longue traine : Ce sont les mots-clés beaucoup moins recherchés mais également beaucoup moins concurrentiels. L’intention y est aussi beaucoup plus précise, ce qui indique que l’achat est souvent plus proche lorsque l’internaute recherche ce type de mot-clé. Exemple, « chaussure de running noire pour homme taille 45 »

Généralement, on essaie de cibler les mots-clés génériques avec les catégories de niveau 1, les mots-clés de moyenne traine avec les catégories enfants et les mots-clés de longue traine avec les fiches produits ou avec des filtres indexés.

Choisir les bons mots-clés

Il y a pleins de facteurs à prendre en compte pour la sélection de vos mots-clés :

  • Intention de recherche
  • Volume de recherche
  • Pertinence / Précision
  • Potentiel de revenus élevé
  • Concurrence

Ne vous jetez pas forcément sur les mots-clés les plus recherchés ! Si la concurrence est trop haute, vous n’arriverez jamais à vous positionner. Pour commencer son site, il est plus judicieux de viser des mots-clés de longue traine à faible concurrence dans un premier temps, puis de devenir plus ambitieux au fur et à mesure.

Construire son arborescence et la structure de son site

Nous allons maintenant rattacher les mots-clés que nous avons choisi aux pages de notre site.

Voir aussi :   Google shopping SEO : Comment optimiser son flux merchant center ?

Le choix de l’arborescence du site est un des éléments les plus importants en référencement naturel. L’arborescence aura un énorme impact sur votre maillage interne et donc sur les robots des moteurs de recherche. Si votre site est mal organisé, internautes comme robots seront perdu.

Chaque page doit correspondre à une intention de recherche, à un besoin d’un internaute. Une page peut donc être associé à plusieurs mots-clés, si l’intention de recherche derrière ces mots-clés est la même

Si l’on reprend notre exemple sur le sport, nous avons ces deux mots-clés :

L’intention derrière est la même : acheter des chaussures de sport.

On peut le vérifier en recherchant ces 2 mots-clés dans Google.

intention de recherche mots-clés

On s’aperçoit que les résultats sont les mêmes. Pas besoin de créer deux catégories donc, une seule suffira pour les deux.

Passons maintenant à l’aspect technique.

Optimiser le SEO de son E-commerce : la technique

Nous allons voir les optimisations principales généralistes à faire pour avoir une boutique performante. Pour des conseils plus spécifiques à votre CMS, consultez nos guides :

La structure en silo

L’architecture de votre site dicte la manière dont votre contenu et vos pages sont structurés et organisés. Si vos pages ne sont pas correctement agencées et structurées, les moteurs de recherche risquent de ne pas pouvoir les explorer et les indexer correctement.

structure arborescence seo e-commerce

Dans cette exemple, si les clients doivent cliquer sur sept pages de catégories avant d’accéder à une page de produit spécifique, les moteurs de recherche risquent d’éprouver les mêmes difficultés à les explorer et à les indexer dans les résultats de recherche.

Ce point est particulièrement important pour les sites de commerce électronique disposant d’un vaste catalogue. En règle générale, l’autorité de votre domaine doit être concentrée sur vos pages de produits et de catégories.

Ce que l’on recommande est donc une structure sous forme de silo sémantique. L’idée est de créer un maximum de sous catégories en fonction des mots-clés trouvés précédemment et de les regrouper par thématique. Par exemple :

structure en silo seo

Voici quelques conseils à suivre :

  • Organisez vos produits en catégories et sous-catégories pertinentes qui ont un sens pour les clients et les moteurs de recherche.
  • Utilisez des liens internes pour relier les pages/produits connexes de votre site.
  • Envisagez d’utiliser des fils d’Ariane ou un menu de navigation clair pour aider les utilisateurs à naviguer facilement.

Utiliser une structure d’URL simple

Lorsque votre site de commerce électronique a une structure d’URL simple, cela améliore l’expérience utilisateur de votre site. Elle améliore vos efforts de référencement, car elle fournit des données plus pertinentes aux moteurs de recherche. Elle facilite également le partage des produits sur les médias sociaux et sur d’autres sites web.

Les URL doivent être faciles à lire et à comprendre, et aussi courtes que possible.

MAUVAIS EXEMPLE : https://www.exemple.fr/comment-choisir-ses-chaussures-de-courses-a-pieds/

BON EXEMPLE : https://www.exemple.fr/choisir-chaussures-running/

Il est important d’inclure des mots-clés dans vos URL. Elles indiquent aux moteurs de recherche le contenu de votre page. Évitez également d’utiliser des mots vides dans les URL.

Ne laissez pas la vitesse des pages tuer votre classement

La vitesse des pages est un facteur de classement. Les consommateurs n’attendent tout simplement pas le chargement d’un site. La vitesse idéale d’une page est d’environ deux secondes.

Vous pouvez tester la vitesse de votre page en utilisant Cloudflare ou l’outil PageSpeed Insights de Google.

Si votre site est trop lent, c’est peut-être parce que

  • Le contenu de votre site est trop important pour que votre serveur puisse le gérer.
  • trop de scripts ralentissent les temps de chargement
  • Les images prennent trop de temps à charger
  • Votre hébergeur ne fonctionne pas correctement.

Vous pouvez accélérer les temps de chargement en

  • en utilisant moins d’images
  • Compressant les fichiers
  • Utiliser moins de widgets de médias sociaux
  • Optimisant les images
  • Éviter l’encombrement
  • Utiliser beaucoup d’espace blanc
  • Limiter les redirections
  • Limiter les requêtes HTTP

Prévenir le contenu superficiel et le contenu dupliqué

Le contenu superficiel est un contenu qui n’apporte que peu ou pas de valeur ajoutée à votre visiteur. Ce type de contenu se présente sous de nombreuses formes :

  • Les pages qui n’ont pas de corps de texte
  • Les pages qui ont peu de contenu, par exemple 50 mots ou moins.
  • Pages dont le contenu est identique (également appelé « duplicate content »)
  • Les pages dont le contenu est presque identique (également appelées « near duplicate content »).

Si les pages ne sont pas très différentes les unes des autres, les moteurs de recherche peuvent choisir de ne pas les classer dans une catégorie supérieure, voire de les ignorer complètement. Vous vous retrouverez en concurrence avec vos propres pages.

La présence d’un grand nombre de pages à faible contenu indique également aux moteurs de recherche que votre site n’est pas en bon état et peut limiter votre succès en matière de référencement.

Voici les causes courantes :

  • Filtres de produits
  • Navigation à facettes
  • Pagination
  • Nombre préférentiel de produits par page
  • Tri
  • Variantes de produits
  • Avoir des produits dans plusieurs catégories

Filtres de produits

Les filtres de produits vous permettent d’accéder à un sous-ensemble de produits. Du point de vue de l’utilisateur, c’est une excellente chose : définissez des critères de recherche et accédez rapidement au produit souhaité. C’est simple et rapide.

Les sites de commerce électronique enregistrent ces critères de recherche dans l’URL, ce qui permet d’y revenir facilement ou de la partager avec d’autres. Et c’est là que le contenu dupliqué entre en jeu : vous pouvez générer un nombre pratiquement illimité d’URL différentes avec tous les critères de filtrage.

Voir aussi :   Fiche produit SEO : anatomie, optimisation, rédaction

À moins que vous ne leur en donniez l’ordre, les moteurs de recherche parcourront ces pages. Vous ne souhaitez pas que ces pages apparaissent dans les résultats de recherche, mais les moteurs de recherche pourraient néanmoins y consacrer leur précieux temps d’exploration. Pour chaque domaine, les moteurs de recherche disposent d’un budget d’exploration, c’est-à-dire de l’attention qu’ils peuvent accorder à votre site web.

L’idéal est qu’ils le consacrent aux pages que vous souhaitez voir apparaître dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Notre conseil :
Empêchez les moteurs de recherche d’accéder aux URL filtrées en limitant leur accès. Pour ce faire, ajoutez un disallow dans votre fichier robots.txt. Déterminez le modèle d’URL qui apparaît dans chacune des URL filtrées et ajoutez une directive Disallow pour ces URL.

Nous voyons souvent des URL comme www.exemple.fr/catégorie/?filter=…

Vous pouvez mettre fin à la confusion en vous assurant que les moteurs de recherche n’atteignent jamais ces URL filtrées en ajoutant une directive Disallow à votre fichier robots.txt :

Disallow /?filter=

Navigation à facettes

La navigation à facettes vous permet d’accéder à un sous-ensemble de produits d’une catégorie.

Prenons par exemple la catégorie de produits « Téléviseurs ». Les facettes de cette catégorie peuvent être des sous-catégories telles que « Téléviseurs LCD » et « Téléviseurs Plasma ».

Notre conseil : Souvent, vous souhaitez que vos pages à facettes soient indexées. Il est important que les moteurs de recherche puissent faire la distinction entre les différentes facettes ; veillez donc à inclure du contenu sur ces pages.

Pagination

Les catégories de produits comportant un grand nombre de produits sont souvent paginées. Un total de 300 produits peut être réparti sur 10 pages distinctes. Ces pages sont toutes très similaires. La seule différence réside dans les produits affichés. Pour les moteurs de recherche, il s’agit essentiellement du même contenu, seulement remanié.

Les moteurs de recherche considèrent qu’il s’agit d’un contenu léger. Ce type de contenu ne fait qu’embrouiller les moteurs de recherche et est donc souvent ignoré par ces derniers. Pour éviter cela, vous devez indiquer aux moteurs de recherche que ces 10 pages paginées sont en fait une séquence de pages liées les unes aux autres.

Notre conseil : Vous pouvez informer les moteurs de recherche que vous utilisez la pagination en définissant clairement la relation entre ces pages. Pour ce faire, utilisez les liens rel= »next » et rel= »prev ». Il est recommandé que les pages paginées aient une URL canonique autoréférencée.

Exemple :

La page 1 n’a qu’une page suivante. Ce sont les relations qui doivent être définies dans la source :

<link rel="canonical" href="https://www.exemple.fr/page-1/" />
<link rel="next" href="https://www.exemple.fr/page-2/">

La page 2 comporte un lien vers la page précédente et vers la page suivante

La page 3 n’a qu’un lien vers la page précédente parce qu’elle est la dernière de la séquence.

Nombre préféré de produits par page

De nombreux sites de commerce électronique offrent aux utilisateurs la possibilité de choisir le nombre de produits affichés sur chaque page. Souvent, vous verrez quelque chose comme ceci :

12
24
36

En fonction du choix du visiteur, le site web génère trois nouvelles URL :

www.exemple.fr/categorie/?amount=12
www.exemple.fr/categorie/?amount=24
www.exemple.fr/categorie/?amount=36

Il existe donc maintenant trois autres versions de la page originale ;

www.example.com/product-category/

Ceci est considéré comme du contenu dupliqué et peut donc poser des problèmes. Les moteurs de recherche trouveront les quatre pages et ne sauront pas laquelle servir.

Notre conseil : Dans le scénario ci-dessus, l’ajout de la directive suivante à votre fichier robots.txt résout le problème :

Disallow /?amount=

Les fonctionnalités de tri

Le tri est une fonctionnalité très répandue sur les pages de catégories de produits. Elle permet par exemple aux utilisateurs de trier les produits en fonction de leur prix. Pour l’utilisateur, il s’agit d’une fonctionnalité très utile, mais si elle n’est pas mise en œuvre correctement, elle peut perturber les moteurs de recherche.

Imaginez ceci : www.exemple.fr/categorie/ – vue d’ensemble des produits

www.exemple.fr/categorie/?sort=priceHigh – vue d’ensemble des produits triés par prix, du plus élevé au plus bas.

www.exemple.fr/categorie/?sort=priceLow – aperçu des produits classés par prix, du plus bas au plus élevé.

Ces trois URL présentent les mêmes produits, mais dans un ordre différent. Il s’agit d’un contenu dupliqué, qui doit donc être traité de manière appropriée.

Notre conseil : Excluez les URL utilisées pour trier les produits dans votre fichier robots.txt. L’ajout de la directive suivante à votre fichier robots.txt résout le problème pour l’exemple ci-dessus :

Disallow /?sort=

Variantes de produits

Les produits tels que les vêtements sont souvent disponibles en plusieurs tailles et couleurs. Un modèle de chaussure peut avoir 32 variantes (8 tailles avec 4 couleurs chacune). C’est ce que nous appelons des pages de variantes de produits.

Souvent, ces pages de variantes de produits ne contiennent pas suffisamment de contenu unique et seules les photos sont différentes, de sorte que pour les moteurs de recherche, ces produits sont très similaires. Ces produits sont donc très similaires pour les moteurs de recherche, ce qui se traduit par davantage de contenu dupliqué.

Exemple :

www.exemple.fr/categorie/produit/ – page principale du produit
www.exemple.fr/categorie/produit/variant-s/ – produit en taille S
www.exemple.fr/categorie/produit/variant-m/ – produit en taille M
www.exemple.fr/categorie/produit/variant-l/ – produit en taille L
www.exemple.fr/categorie/produit/variant-xl/ – produit en taille XL

Notre conseil : Si vous n’avez pas l’intention de rédiger un contenu unique suffisant pour l’une ou l’autre des pages de variantes de produits, évitez le contenu dupliqué en canonisant les URL 2-5 vers www.exemple.fr/categorie/produit/.

Voir aussi :   Shopify SEO : Le guide pour optimiser votre référencement naturel

Avoir des produits dans plusieurs catégories

Il est également assez courant d’avoir des produits qui relèvent de plusieurs catégories.

Notre conseil : Si un produit est classé dans plusieurs catégories, assurez-vous que l’une d’entre elles est désignée comme étant la catégorie principale. La catégorie principale définit l’URL sur laquelle vous souhaitez que ce produit soit indexé.

Optimisez vos catégories

Les catégories sont probablement les pages les plus importantes de votre site e-commerce.

C’est elles qui vont se positionner sur les plus gros mots-clés.

Nous vous avons préparé une checklist des éléments à optimiser sur vos catégories :

RecommandationsTypologiePriorité
Le nom de la catégorie est en H1Balisage HN1
Le nom des produits est en H2Balisage HN2
Le contenu de la page est présent dans le HTML RAW (liens, produits, contenu textuel, images)Javascript1
Un court texte d’introduction est présent en dessous du H1Contenu2
Un emplacement de texte d’environ 200 à 600 mots est présent en bas de page (surfooter)Contenu2
Un fil d’Ariane est présent sur la page :
Le fil d’Ariane doit être basé sur l’emplacement du visiteur (emplacement dans la hiérarchie) et non sur son historique (chemin suivi par l’internaute).
Il n’y a qu’un seul fil d’Ariane par page même si celle-ci appartient à plusieurs catégories.
Le dernier élément du fil d’Ariane ne doit pas être un lien (les utilisateurs étant déjà sur la page).
Maillage interne3
Un bloc de maillage vers les catégories filles est présent, si possible avant la ligne de flottaisonMaillage interne1
Un bloc de maillage interne vers les catégories soeurs est présentMaillage interne2
Des liens internes sont présents dans le surfooter (vers, au choix, produits, cat, info)Maillage interne3
Les liens depuis la catégorie vers les produits sont bien effectués comme ceci : la balise <a> doit être sur le nom du produit, et non sur la totalité de la divMaillage interne3
La navigation à facettes, systèmes de filtres, tri ou de « résultats par page » ne créent pas de pièges pour les robots d’exploration.Maillage interne1
Des boutons ou éléments de formulaire pour l’ajout au panier, la wishlist ou l’accès aux réseaux sociaux sont utilisés, et non pas des liens HTML afin d’éviter de disperser la popularité de vos pages vers des contenus non-stratégiques.Maillage interne3
Un bloc de maillage interne informationnel thématisé est présent sur la pageMaillage interne3
Des filtres à facettes sont présents sur la pageMaillage interne2
Les filtres à facette répondent à l’intention de recherche et sont personnalisés en fonction de la catégorieMaillage interne3
Le filtre ne génère pas de lien : il n’y a aucun lien <a href>. Il s’agit d’une checkboxMaillage interne2
Le nombre de produit par page est controlé. Plus il y a de produits, moins les performances web seront bonnes.Pagination3
La pagination respècte les standards SEO.Pagination2
En cas d’énorme catalogue, la pagination est géré de façon incrémentale.Pagination2
Des infos complémentaires sont présentes dans les encarts des produits (couleurs, détails, avis)Contenu4
Pour avoir les rich snippet étoiles sur les catégories, il faut les données structurées product, avec offers et aggregaterating qui propose un prix bas et un prix haut.
Attention, il faut bien déclarer un produit unique (le nom de la catégorie), puis par exemple le prix du produit le plus bas et du prix haut, suivi d’une note (fausse ou non)
Données structurées2
Si grosse volumétrie de pages (500K +), présence d’un bloc de maillage interne basé sur la proximité sémantiques entre landing pageMaillage interne3
Présence d »un bloc de réassuranceContenu4

Optimisez vos fiches produit

Juste après les catégories, c’est vos fiches produit qu’il faut optimiser.

Voici un récapitulatif de toutes nos recommandations SEO sur la fiche produit :

RecommandationsTypologiePriorité
Le nom du produit contient le mot-clé principal ainsi que toutes autres caractéristiques complémentaire (sexe, couleur, taille…)Contenu1
Le nom du produit est repris en balise H1Balisage Hn1
La balsie title contient le mot-clé principal ainsi que toutes autres caractéristiques complémentaire (sexe, couleur, taille…)Title1
Le contenu de la page est présent dans le HTML RAW (liens, contenu textuel, images)Javascript1
l’URL est simple et descriptifURL5
La structure Hn est bonne : titre du produit en H1 et les autres éléments structurants en H2 :
Description
Caractéristiques techniques
Avis
Questions et réponses
Produits associés
Complétez le look
Inspirez-vous
Balisage Hn1
Du maillage est présent sur la fiche produit vers les catégories associées aux caractéristiques du produit, hors fil d’ariane.
Exemple : maillage vers la page marque ; maillage vers la page marque + modèle, marque + modèle + couleur si le filtre est indexable…
Maillage interne2
Une description du produit est présente. Elle est adaptée à la nature du produit et est structurée sous forme de H2, en accordéon ou non.
Exemple : https://fr.myprotein.com/nutrition-sportive/impact-whey-protein/10530943.html
Contenu1
Un tableau des caractéristiques ou une liste à puce est présente avec les détails du produits (taille, poids, matière…)Contenu1
Des images en haute qualité sont présentes, avec des photos détaillées du produit ainsi que des photos dans leur contexte.Image2
Les attributs alt sont remplis sur les images et sont descriptifs et cohérents avec l’objectif de positionnement de la fiche produitImage1
Un fil d’Ariane est présent sur la fiche produit. Voir reco basique fil d’ArianeMaillage interne2
Un bloc de maillage vers les produits de la même catégorie est présentMaillage interne1
Un bloc de maillage avec des produits qui complètent l’achat est présentMaillage interne3
Du maillage informationnel thématisé est disponible sur la page.

Exemple :
https://www.darty.com/nav/achat/gros_electromenager/lave-vaisselle/lave-vaisselle/siemens_sn65zx12ce.html (bas de page)
https://www.ikea.com/fr/fr/p/lagan-lave-vaisselle-encastrable-00568016/ (haut de page)
Maillage interne2
Les avis du produits sont affichés sur la FPContenu2
Les données structurées product et aggregaterating sont présentesDonnées structurées2
Une FAQ est présente, qu’elle soit UGC ou nonContenu3
Une rubrique de contenu UGC montrant les internautes avec le produit est présenteContenu3
Un bloc de réassurance est présent quelque part sur la pageContenu3
Les fiches produits sont bien présentes dans le sitemap XMLSitemap1
Les différents variants du produit (couleur, taille) ne créent pas de contenu dupliqué. Il n’y a soit aucun lien, soit les URL générés ont une canonical vers le produit sans variant.Maillage interne1
Une politique de gestion des produits hors stock est défini et est en accord avec les normes SEOGestion des stocks1

Voici un exemple de fiche produit optimisée :

anatomie fiche produit seo

Utilisez les données structurées

Nous avons évoqué les données structurées pour les catégories et les produits. Pour rappel, pour les produits, il vous faut Product + Aggregaterating pour avoir cet affichage dans les SERP :

rich snippet produit seo

Pour avoir les rich snippet étoiles sur les catégories, il faut les données structurées product, avec offers et aggregaterating qui propose un prix bas et un prix haut. Attention, il faut bien déclarer un produit unique (le nom de la catégorie), puis par exemple le prix du produit le plus bas et du prix haut, suivi d’une note (fausse ou non).

rich snippet catégorie seo

L’autorité

Le netlinking

La création de liens est le processus qui consiste à inciter d’autres sites web à créer des liens vers le vôtre. Tous les liens sont considérés comme des votes en faveur de vos sites web, qui transmettent l’autorité, la pertinence et la confiance.
L’autorité

L’autorité joue un rôle majeur dans le référencement. Il existe trois types d’autorité :

  • Autorité du domaine : prend en compte tous les liens vers le domaine.
  • L’autorité de la page : ne prend en compte que les liens vers la page en question.
  • L’autorité du lien : il s’agit de l’autorité qu’un lien transmet de la page A à la page B. Plus l’autorité est élevée, mieux c’est.

Plus l’autorité est élevée, mieux c’est. Par exemple, recevoir un lien d’un site web comme CNN.com est le rêve de tout référenceur.

Pertinence

Un lien pertinent est un lien vers une page à partir d’une page en rapport avec le sujet. Si vous vendez des téléviseurs, il est intéressant d’obtenir un lien à partir d’un article de blog sur les meilleurs téléviseurs pour regarder Netflix. Par conséquent, la pertinence des liens influe sur la pertinence thématique de votre site web.

Confiance

La confiance est le degré auquel les moteurs de recherche font confiance à votre domaine. Plus il est élevé, mieux c’est. La confiance s’acquiert avec l’âge, en respectant les directives de Google et en obtenant des liens de sites web dignes de confiance. Un journal est un bon exemple de site web digne de confiance.

Continuez à créer des liens de confiance de manière éthique et vous vous efforcerez d’offrir un bon service à vos visiteurs. La confiance suivra naturellement.

Construire des liens qui ont du punch

Les liens transmettent l’autorité, la pertinence et la confiance. Quels sont les autres éléments à prendre en compte ?

Voici les autres propriétés des liens qui comptent :

  • Origine et cible du lien
  • Texte d’ancrage

Origine et cible du lien

Lorsque nous parlons de l’origine du lien, nous entendons la page sur laquelle le lien est placé. Par exemple, si vous créez un lien entre votre page d’accueil et votre page « À propos de nous », l’origine du lien est la page d’accueil. La cible du lien est la page « À propos de nous ».

Dans l’idéal, l’origine du lien et la cible du lien portent sur le même sujet. L’existence de liens vers la page d’accueil est une bonne chose, car elle permet de transférer l’autorité de la page d’accueil vers d’autres pages de votre site web. Si vous voulez être classé avec d’autres pages que votre page d’accueil dans des niches concurrentielles, il est essentiel d’avoir des liens vers ces pages. Les liens vers des pages autres que la page d’accueil sont appelés « liens profonds ».

Texte d’ancrage

Le texte d’ancrage est la partie cliquable du lien, généralement soulignée et bleue.

Idéalement, le texte d’ancrage contient les mots clés pour lesquels vous souhaitez que votre site web soit classé. C’est ce que nous appelons le « texte d’ancrage exact ».

N’en faites pas trop cependant, car un trop grand nombre de liens avec un texte d’ancrage exact peut donner aux moteurs de recherche l’impression que vous essayez de jouer avec le système, ce qui peut entraîner une pénalité. Il est important que le texte d’ancrage soit varié et qu’il ait l’air naturel.

Réseaux sociaux et trafic direct

Le trafic direct et celui venant des réseaux sociaux a une grande influence sur votre trafic SEO. Google adore les vraies marques, il favorise donc les sites qui reçoivent du trafic de différentes sources : direct, réseaux sociaux, ads, newsletter etc…

Si votre site est vraiment populaire auprès des internautes, vous pourrez vous battre sur des requêtes concurentielles sans pour autant avoir le même nombre de liens que vos concurrents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *